5 + 5 = 10 bonnes raisons de venir manifester ce samedi 7 août 2021

Des manifestants défilent contre le pass sanitaire à Paris, le 31 juillet 2021. (Crédit image : AP Photo/Rafael Yaghobzadeh)

Cet article fait suite à l’article « 5 bonnes raisons de venir manifester le 27 juillet » publié la semaine dernière sur notre site Web, et reproduit ici en fin d’article. Nous le complétons avec 5 nouvelles raisons en lien avec l’actualité brûlante de ces derniers jours.

1 – Le dernier rempart institutionnel susceptible de s’opposer à la loi de pass sanitaire vient de tomber

Le Conseil Constitutionnel vient de valider hier, jeudi 5 août, le projet de loi de gestion de la crise sanitaire proposé et voté par l’Assemblée Nationale dans la nuit du 25 au 26 juillet.

Si elle a censuré 2 dispositions spécifiques, cette instance suprême, théoriquement garante de l’Etat de droit de notre pays, a néanmoins entériné la quasi-totalité de cette loi discriminatoire, qui sera donc promulguée le 9 août.

Cela rend d’autant plus nécessaire la mobilisation citoyenne, tant pour cette manifestation samedi que dans nos vies quotidiennes au cours des semaines à venir !

2 – La mobilisation contre le pass sanitaire est de plus en plus massive

Les 3 samedis de mobilisation contre le pass sanitaire ont rassemblé des centaines de milliers de citoyens, un exploit en plein mois d’Aout.

Certes, les médias et les chiffres officiels du ministère de l’Intérieur ont une étrange tendance à minimiser le phénomène: selon eux, 114 000 manifestants le 17 juillet, plus de 160 000 le 24 juillet, puis plus de 204 000 le 31 juillet.

Certains chiffres officieux évoquent plutôt environ 1,5 à 2 millions de manifestants pour chacun des samedis passés.

Pour ceux qui n’en auraient pas encore connaissance, ci-dessous une vidéo compilation qui vous donnera un aperçu de l’ampleur des mobilisations dans différentes villes, propre à nous rappeler que #nous sommes des millions !

3 – De nombreux corps de métiers déjà mobilisés. Soutenons-les !

  • Plusieurs grèves et mobilisations de soignants ont débuté dans le hôpitaux ces derniers jours (Montélimar, AP-HM, etc)
  • De nombreux restaurateurs, cafés et commerces s’organisent pour ne pas appliquer le pass sanitaire
  • Plusieurs syndicats de pompiers ont également déposé un préavis de grève
  • Certains agents des forces de l’ordre ont appelé ces derniers jours sur les réseaux sociaux à marcher aux cotés des manifestants pour exprimer leur solidarité. 

4 – Refuser le narratif de la peur qui s’intensifie avec le variant Delta

La pression vaccinale et les projections alarmistes se poursuivent et s’amplifient dans les médias, qui s’appuient notamment sur la dernière modélisation de la situation épidémique publiée par l’Institut Pasteur le 26 juillet (accessible ici).

Nous rappelons ici les limites, trop souvent passées sous silence de telles modélisations mathématiques, qui ne reflètent souvent que très imparfaitement le réel.  Surtout dans une situation avec autant de facteurs et d’inconnues. Et il faut aussi noter que la plupart des prédictions catastrophistes se sont révélées fausses ces derniers mois, poussant à adopter des mesures inadéquates. Comme le précise le document :

AVERTISSEMENTS: Ces scénarios sont faits sur la base de données incomplètes et d’hypothèses incertaines. La propagation du virus SARS-CoV-2 est difficile à anticiper; et la dynamique de l’épidémie peut changer rapidement. Les trajectoires décrites dépendent des hypothèses faites; si les hypothèses ne se réalisent pas, la dynamique observée pourra être différente des projections.

 

Ci-dessous une vidéo anecdotique pour illustrer la tendance de certaines autorités à instiller la peur: le préfet de Guadeloupe, ne se sachant pas enregistré, communique la stratégie de communication à la directrice de l’ARS juste avant une conférence de presse : “On adopte un ton grave et catastrophique. Pas moralisateur, mais juste catastrophique. C’est tout.”

5 – Faire bloc face à la pression vaccinale qui augmente sur les jeunes et les enfants

A présent qu’une majorité d’adultes sont vaccinés, c’est vers les jeunes et les enfants que s’oriente la communication pro-vaccinale du gouvernement et de ses relais médiatiques.

La loi dite du passe sanitaire inclut en particulier 2 dispositions qui constituent de graves entorses au principe d’autorité parentale :

  • les 16-18 ans peuvent se faire vacciner sans consentement parental
  • pour les 12-15 ans, le consentement d’un seul parent suffit

Et plusieurs témoignages indiquent que la pression s’accentuera dès la rentrée en collèges et lycées.

Source image : CNCDH

***

Et voici ci-dessous :

  • l’article publié la semaine dernière, toujours et plus que jamais d’actualité
  • la carte interactive des manifestations du 7 Aout 2021

A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle ! Etant donné le contexte politico-sanitaire, la question qui se pose à tout mouvement citoyen d’envergure – « est-il réellement utile d’aller manifester ?» – nous semble exiger aujourd’hui une réponse bien spécifique.

L’Histoire récente, notamment depuis 2017, a montré que les manifestations en France ne permettaient que rarement d’obtenir gain de cause. Néanmoins, la situation a pris depuis le 12 juillet une tournure si dangereusement exceptionnelle et l’enjeu est tel, que manifester le samedi 31 juillet nous semble non seulement utile mais même absolument indispensable.

Certes, le gouvernement actuel a montré depuis plusieurs mois qu’il ne prêtait aucune attention aux alertes émises par des milliers de citoyens préoccupés par les incohérences de sa politique sanitaire, et s’est employé à les faire passer pour une frange très marginale et excentrique de la population.

Mais les manifestations de ce mois de juillet permettent d’influencer de nombreux autres acteurs politiques, institutionnels (haut fonctionnaires, forces de l’ordre, etc) et citoyens, en France comme à l’étranger, qui délaissent progressivement l’exécutif français, de plus en plus isolé.

1 – Un signal décisif envers des milliers d’élus, de fonctionnaires et de citoyens

Les manifestations constituent un signal fort pour nombre d’élus et de fonctionnaires, qui depuis plusieurs mois suivent le gouvernement davantage par prudence politique ou devoir institutionnel que par conviction. Et qui sont prêts aujourd’hui à « basculer » face à la dérive autoritariste actuelle. Le fait que des centaines de milliers de personnes défilent dans la rue leur offre une légitimité et une sécurité à sortir du rang sans être stigmatisés.

Les manifestations permettent aussi de rallier des citoyens jusqu’ici hésitants, qui acceptaient la situation plutôt par résignation que par adhésion. Cette mobilisation leur envoie une signal d’espoir : « Oui, quelque chose est possible. Oui, le mécontentement citoyen a la possibilité d’infléchir la situation. Oui, la mobilisation est si vaste que le pays sera bloqué si le pass sanitaire n’est pas retiré. »

« Oui, quelque chose est possible. Oui, le mécontentement citoyen a la possibilité d’infléchir la situation. Oui, la mobilisation est si vaste que le pays sera bloqué si le pass sanitaire n’est pas retiré. »

2 – Une opportunité vitale de recréer du lien et d’organiser les semaines à venir

Ces manifestations permettent à chacun de sortir d’un certain isolement imposé par la crise sanitaire et de recréer du lien. Cela a un intérêt non seulement psychologique et affectif, mais également matériel et logistique :

  • La convivialité des manifestations et la possibilité de parler avec des gens pétris de bons sens est en soi ressourçant, surtout dans la période actuelle « psychologiquement » exigeante.
  • En outre, ces rencontres aussi et surtout permettent d’organiser les semaines à venir : partage des sources d’informations, réseaux d’entraide, liste des magasins n’appliquant pas le pass sanitaire, etc.

3 – Une influence décisive sur le rapport de force juridique

La justice est un rapport de force et son efficacité est conditionnée, dans une certaine mesure, par le soutien citoyen. Dans une situation si verrouillée sur le plan administratif, la plupart des avocats rappellent qu’une mobilisation citoyenne massive est indispensable pour donner du poids aux actions juridiques en cours et à venir.

En particulier, les manifestations de juillet pourraient avoir un impact sur les décisions du Conseil d’Etat et du Conseil Constitutionnel concernant le pass sanitaire.

4 – La France et le Monde…

La situation de la France depuis le 12 juillet est sous les projecteurs des commentateurs et opinions publiques des autres pays : « le Monde nous regarde. ». Aussi certains journalistes politiques ont-ils ouvertement posé la question : « le président Macron est-il devenu fou ? ».

Si la mobilisation citoyenne faisait reculer l’autoritarisme sanitaire du gouvernement français, ce serait un puissant symbole, qui aura certainement des répercussions dans d’autres pays et sur la dynamique d’ensemble de la crise actuelle. Lors du printemps des peuples de 1848, le prince de Metternich, Chancelier autrichien, avait résumé cela dans une célèbre formule : « quand Paris s’enrhume, l’Europe prend froid »…

5 – Un enjeu historique et urgent pour notre société

un dispositif susceptible de modifier durablement et irréversiblement la nature politique, juridique et sociale de notre pays: importantes restrictions des libertés, discriminations, fracture sociale, disparition de l’Etat de droit, etc.

Chacun aura compris que ce qui se joue à travers le pass sanitaire va bien au delà d’une mesure sanitaire temporaire : un dispositif susceptible de modifier durablement et irréversiblement la nature politique, juridique et sociale de notre pays: importantes restrictions des libertés, discriminations, fracture sociale, disparition de l’Etat de droit, etc.

Cela mérite une mobilisation sans précédent.

Faire obstacle à cette dérive extrêmement dangereuse est urgent autant que nécessaire…Manifester le 31 juillet est plus que légitime, c’est un véritable devoir citoyen !

Liste des manifestations du 7 aout 2021

source : Twitter @Seb_citoyen