Royaume-uni: selon The Telegraph, seuls les enfants vulnérables recevront le vaccin covid

Traduction de l’article Children will only get Covid vaccines if vulnerable paru dans le quotidien britannique The Telegraph.

Seuls les enfants vulnérables recevront le vaccin covid

Les ministres se prononcent contre la vaccination de masse des adolescents sur l’avis des scientifiques

Par Edouard Malnick, 17 juillet 2021 • 21h00

Cette décision est en désaccord avec les décisions prises dans des pays tels que les États-Unis, Israël et la France, où les enfants de plus de 12 ans sont systématiquement vaccinés 

« La Grande-Bretagne a opté contre les vaccinations de masse contre le Covid pour tous les enfants et adolescents , les ministres se préparant plutôt à offrir des injections aux jeunes vulnérables de 12 à 15 ans et à ceux sur le point d’avoir 18 ans », peut révéler The Telegraph.

Le Comité Conjoint sur la Vaccination et l’Immunisation (CCVI) aurait déconseillé aux ministres de déployer des vaccins pour tous les enfants jusqu’à ce que de nouvelles preuves sur les risques soient disponibles.

Au lieu de cela, selon les directives qui doivent être publiées lundi, des injections seront proposés aux enfants entre 12 et 15 ans qui sont jugés vulnérables à Covid ou qui vivent avec des adultes immunodéprimés ou autrement vulnérables au virus. Ils seront également désormais proposés à tous les jeunes de 17 ans dans les trois mois suivant leur 18e anniversaire.

Cette décision est en contradiction avec les décisions prises dans des pays comme les États-Unis , Israël et la France, où les enfants de plus de 12 ans sont systématiquement vaccinés.

Les syndicats d’enseignants avaient fait pression pour que tous les jeunes se voient proposer un vaccin pour les protéger contre les maladies graves de Covid et pour aider à minimiser les perturbations supplémentaires de l’éducation après trois blocages.

Cependant, les conseils du CCVI devraient faire écho aux recommandations de la commission allemande des vaccins, Stiko, qui a déclaré le mois dernier que seuls les enfants présentant des conditions préexistantes (antécédents, comorbidités) devraient recevoir un vaccin Covid.

Les ministres se préparent à annoncer cette décision après des mois de délibérations du CCVI. Une source a déclaré que le comité garderait la possibilité de vacciner tous les enfants “à l’étude”. Les groupes de patients et les députés ont été informés des plans par Nadhim Zahawi, le ministre des Vaccins, la semaine dernière.

La divulgation intervient avant la levée de nombreuses restrictions Covid lundi et alors que le ministère de la Santé a annoncé que chaque adulte au Royaume-Uni s’était désormais vu offrir une première dose d’un vaccin – avant la date cible de Boris Johnson du 19 juillet.

Plus des deux tiers (68 %) des adultes ont désormais reçu deux doses . Les responsables ont déclaré que chaque adulte avait désormais la possibilité d’avoir les deux à la mi-septembre.

Le NHS (système de santé publique) se prépare maintenant à déployer le vaccin de manière imminente chez les 12 à 15 ans souffrant de problèmes de santé sous-jacents et ceux vivant avec des adultes vulnérables.

Ils se verront proposer le vaccin Pfizer-BioNTech, qui a été approuvé pour une utilisation chez les enfants âgés de 12 à 15 ans par l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé le mois dernier après un “examen rigoureux”.

Samedi, le professeur Sarah Gilbert, l’une des scientifiques à l’origine du vaccin Oxford-AstraZeneca, a déclaré que les avantages de la vaccination des enfants étaient “beaucoup plus faibles” que ceux de la vaccination des adultes.

Elle a ajouté: “Avec un nombre encore limité de doses disponibles pour vacciner le monde , nous devrions utiliser ces doses pour les professionnels de santé et pour les personnes âgées dans les pays qui n’ont pas encore de vaccin.”

La décision du Royaume-Uni aurait été prise sur la base d’une analyse “risque-bénéfice” basée sur la protection des enfants plutôt que sur un calcul prenant en compte les fournitures excédentaires que le pays pourrait expédier pour une utilisation chez les adultes à l’étranger.

Les adolescents de 16 ans jugés vulnérables au Covid sont déjà éligibles aux vaccins dans le cadre du groupe six du déploiement vaccinal , qui s’applique aux adultes de 16 à 65 ans dans un « groupe à risque ».

Les personnes âgées de 16 à 65 ans considérées comme à risque comprennent les patients atteints de cancer du sang, de diabète, d’asthme sévère, de maladie rénale et d’immunité réduite en raison d’une maladie ou d’un traitement.

Un porte-parole du NHS a déclaré: “Depuis le début du programme de vaccination du NHS Covid, le plus grand et le plus réussi de l’histoire du NHS, le NHS a suivi les directives du CCVI sur la livraison des vaccins à la population en Angleterre.

« Si le CCVI met à jour ses directives, le NHS agira rapidement pour refléter tout changement et continuera à fournir des injections Covid aux personnes éligibles aussi rapidement que possible, comme il l’a fait après les mises à jour précédentes. »