Vaccins covid enfants : révélations récentes, réactions sur Twitter et amalgames

Dans son édition du 21 Avril 2021, le Canard Enchainé  affirme:

« le gouvernement réfléchit […] à la possibilité de vacciner les enfants de plus de 10 ans d’ici à la fin de l’été ».

Cette information a déclenché sur Twitter de multiples réactions (accessibles en cliquant sur le lien) de la part de milliers de parents, ainsi que de personnalités du monde politique ou de la société civile (Me Di Vizio, F. Lalanne, N. Dupont Aignan, F. Philippot, etc).

Ces réactions ont été largement relayées et commentées par certains médias, qui ont immédiatement associé le fait de ne pas vouloir vacciner son enfant avec les milieux antivax, complotistes ou d’extrême droite.

Le Point : #TouchePasAMesEnfants : quand Twitter s’enflamme sur la vaccination infantile

20 minutes : #TouchePasAMesEnfants… La vaccination infantile contre le Covid-19 fait réagir sur les réseaux sociaux

Marianne : “Touche pas à mes enfants” : sur Twitter, offensive concertée des antivaccins

Nous nous permettons de rappeler aux journalistes qui écrivent de tels articles qu’il existe des millions de parents qui ne sont ni complotistes, ni d’extrême-droite, ni antivax, et qui pourtant s’interrogent ou ne sont pas favorables à la vaccination covid des enfants.

Et que leurs interrogations sont légitimes, étant donné:

  • le consensus pédiatrique sur le fait que les enfants sont très peu infectés et très peu contaminants pour la covid
  • l’immense incertitude aujourd’hui sur les éventuels effets secondaires des vaccins. Aucun scientifique, ni personne sur cette planète, n’est en mesure de prédire avec certitude les effets de ces vaccins sur les enfants dans 6 mois, dans 5 ans, 10 ans ou 30 ans.

Aussi, il est inadmissible que ces millions de parents se voient affublés de toutes sortes d’étiquettes injustifiées, qui ne créent rien de plus que de la division sociale.

Notre société doit impérativement faire une place à toutes ces interrogations légitimes, sans les reléguer à des fantasmes insensés ou à des prises de position idéologiques.