Alerte Parents : 67% des enfants de 8-10 ans sont déjà sur les Réseaux Sociaux !

Avec l’avènement de la technologie et de l’internet, les réseaux sociaux occupent une place prépondérante dans le quotidien non seulement des adultes mais également des enfants. Une étude récente met en lumière des chiffres alarmants quant à la présence des enfants sur ces plateformes ainsi que les enjeux liés au cyberharcèlement. Les indicateurs offerts par cette recherche soulèvent des questions importantes sur la sécurité en ligne des plus jeunes et les réponses des parents à ces nouveaux défis.

Présence accrue des enfants sur les réseaux sociaux

L’étude menée par l’Association e-Enfance/3018 en collaboration avec la Caisse d’Épargne met en évidence une réalité troublante : en deux ans, la proportion d’enfants âgés de 8 à 10 ans actifs sur les réseaux sociaux a plus que doublé, atteignant ainsi 67%. Justine Atlan, Directrice générale de l’Association e-Enfance/3018, exprime son inquiétude face à cet état de fait en soulignant que les réseaux sociaux sont normalement interdits aux moins de 13 ans. La gestion de l’argent au quotidien est également un thème sous-jacent, soulignant l’importance de l’éducation financière dès le plus jeune âge pour accompagner l’utilisation de ces plateformes qui souvent proposent des achats intégrés.

Les enjeux du cyberharcèlement

La pertinence de l’étude ne s’arrête pas à la seule utilisation des réseaux sociaux, mais explore également les ramifications du cyberharcèlement. Il apparaît que 24 % des familles ont déjà été confrontées, au moins une fois, à ce phénomène. Le cyberharcèlement touche donc un quart des jeunes et a des répercussions significatives sur la santé mentale et physique de ses victimes.

A lire aussi   Suicide à Clermont : Mobilisation urgente après la tragédie d'une ado

L’attente d’accompagnement des parents

Face à la prolifération des usages numériques, nombreux sont les parents qui se sentent dépourvus. L’étude met en évidence que 70% des parents ne croient pas avoir le contrôle sur l’utilisation des réseaux sociaux par leurs enfants et 90% d’entre eux attendent de l’aide et des informations, particulièrement de la part d’associations pour mieux encadrer et comprendre ces dynamiques.

En somme, ces chiffres révélateurs ne sont pas à prendre à la légère et devraient inciter à une réflexion collective sur notre relation avec la technologie, sur les mesures à prendre pour protéger les plus vulnérables et sur le rôle des différents acteurs de la société dans l’éducation au numérique.

Laisser un commentaire

− 2 = 2